Adrien Vilardem

Directeur Artistique

Mon métier :

Un bon DA, c’est avant tout quelqu’un qui a la culture

graphique nécessaire pour pouvoir aborder des sujets très variés tout en gardant une cohérence globale sur l’ensemble d’un projet.

Il faut aussi pouvoir exprimer clairement sa vision du projet

aux différents intervenants, que ce soit les clients mais aussi les

prestataires externes (illustrateurs, photographes, imprimeurs...).

Quelques conseils :

Restez ouvert à tout ce qui peut enrichir votre créativité, ne

pas se mettre de barrières et explorez le plus de domaines différents

Xavier Morley

Directeur Artistique

Mon métier :

Un DA est quelqu’un de curieux, qui a la volonté d’apprendre sans cesse. Il doit être d’un contact facile et ne pas hésiter se remettre en question. Mais avant tout, il doit, quelques soit le projet, trouver le moyen de prendre du plaisir à le mener à bout.

Quelques conseils :

Se remettre sans cesse en question et chercher toujours plus loin et essayer, se mettre en danger et recommencer.

Marion Laurent

Illustratrice

Mon métier :

Je fais des commandes pour Gallimard jeunesse notamment,

pour illustrer des articles et couvertures très variées. Il faut savoir être à l’écoute et réactif. Un illustrateur est une personne

qui arrive à traduire une idée tout en gardant un style et un univers identifiables.

Quelques conseils :

Ne pas rester figé, être curieux, savoir être polyvalent et se remettre en question tout en essayant de se démarquer

Audrey Gaucher

Fleur de Castus

Illustratrice

Mon métier :

 Être illustrateur/rice c’est souvent un métier qu’on fait en freelance. Cette liberté est un luxe mais demande de s’auto-gérer et de se fixer des règles pour bien travailler. Savoir se renouveler, faire preuve

de créativité, prendre des initiatives, savoir se vendre, mettre sa patte mais aussi savoir répondre à la demande d’un client, voici les qualités que doit avoir un bon illustrateur. Pouvoir exercer une

profession qui est aussi une passion, c’est vraiment une chance !

Quelques conseils :

Toujours donner le meilleur de soit et faire de son mieux pour ne pas avoir de regrets, ne pas avoir peur de sortir des sentiers battus et faire vraiment ce qu’on a envie de faire. Même si parfois tu es pris de grands doutes, toujours prendre du recul et s’accrocher et surtout communiquer !

Emmanuel Polanco

Illustrateur

Mon métier :

Je suis illustrateur et auteur de livre jeunesse. Mes principaux types de travaux sont des couvertures de livres, des affiches de théâtres et des illustrations pour la presse française et internationale. Je suis aussi auteurs de livres jeunesses. Je travaille avec des éditeurs, des D.A et d’autres auteurs. L’illustrateur est un faiseur d’image, un magicien et un artiste. Il ou elle cherche à synthétiser, dans une image, la beauté et l’idée. C’est aussi un raconteur d’histoire. Et c’est celui qui met en image des mots et des idées.

Quelques conseils :

 Être curieux de tout et être le plus ambitieux possible, quitte à se mettre en danger. La lecture est la plus grande source d’inspiration qu’il puisse exister. Il faut savoir se mettre en danger et sortir de nos zones de confort. Mais avant de sortir du cadre il faut acquérir des bases solides. La plus grande vertu du créatif (quelqu’il soit) est, selon moi, la patience.

Lauriane Pierlot

Maquettiste

Mon métier :

Mon métier consiste à rendre la lecture du magazine plus agréable, ludique et plus compréhensible. Je cherche alors à faire correspondre avec le plus de pertinence les images au texte, le tout en créant une mise en page cohérente. Le but est de donner envie au lecteur de se plonger dans l’article. J’ai comme outils pour y parvenir la forme et le style des caractères, leur couleur et leur taille. L’équilibre entre les textes et les visuels, la répartition des blancs et pleins d’autres choses.

Quelques conseils :

 Être curieux, s’intéresser au plus de choses possible, emmagasiner beaucoup. Profiter du fait que l’école enseigne des disciplines très variées pour découvrir de nouveaux domaines d’expression et apprendre de nouvelles compétences

Parcours d'Alumni

“ L'école m'a appris à développer une mécanique de conception et c'est un vrai plus dans notre domaine professionnel.”

Arnaud Forestier

Réalisateur

“ L'école m'a guidée, elle m'a appris à expérimenter et à voir les projets avec une vision d'ensemble, donner du sens en plus de la forme.”

Adrien Vilardem

Directeur Artistique

Julien Egron

Motion designer

Mon métier :

Pour moi un motion designer c’est un designer pour qui le besoin de conjuguer le rythme, le mouvement, la musique, le visuel est essentiel. Mais surtout, qui cultive le goùt de l’image, du graphisme et son sens artistique ! Mon métier se décline sous plusieurs formes : Je suis sollicité pour mon savoir-faire en motion design et direction artistique

(Animations graphiques, brand content, explainers, films,

habillages, montages…). Pour du design d’interface (Cr a Web

et Mobile). Et pour de la conception (Strat et Direction Artistique) en lien avec les équipes en place chez mes clients (Luxe, Grande conso, Entertainment, Corpo…)

Quelques conseils :

S’amuser ! Garder la passion !

 être curieux, cultiver non-stop son sens de l’image et de l’idée. Être bosseur et prendre des risques, ne pas avoir peur de l’èchec. Et être ouvert d’esprit et ne pas avoir peur de la critique.

Arnaud Forestier

Réalisateur

Mon métier :

Je suis réalisateur multimédia. La vidéo explicative, pédagogique est le coeur de métier de notre coopérative. Je suis en charge de la conception des scénarios (en binôme avec mon associé concepteur-rédacteur), je réalise ensuite les storyboards (illustrations, création d’univers graphique, découpage, transitions) et je les anime sous After Effects (animation, montage voix-off et

bruitages). Notre coopérative réalise ponctuellement des missions plus classiques comme de l’identité  visuelle ou de l’édition. Un réalisateur est un graphiste capable de jongler avec tous les supports et toutes les techniques pour assurer la pertinence et la cohérence visuelle d’un projet de communication global. C’est quelqu’un qui doit être créatif dans le cadre fixé par la stratégie de communication en ayant toujours en tête les objectifs de ces supports.

Quelques conseils :

Ne négligez pas l’aspect stratégique et la phase de conception ! Soyez fort sur ces aspects, vous ferez la différence.

Jean-Baptiste Fraisse

Directeur artistique

Mon métier :

 Être DA Vidéo, c’est être un traducteur, un artiste polyvalent

qui comprend comment fonctionne une production audiovisuelle au niveau micro (design d’éléments, création d’images) et macro (narration, color script, symbolique etc.). Il sait comprendre la vision du réalisateur, l’assimiler et la convertir en langage visuel à travers les formes et les couleurs, pour raconter une histoire. C’est lui le garant de la direction artistique du film.

Quelques conseils :

Prendre du recul, accepter que l’apprentissage des matières artistiques prend du temps et que cette courbe ne peut pas être accélérée. Je conseillerais aussi de mettre leur ego de coté et d’apprendre à travailler en groupe, ne pas juger et à prendre les bonnes idées d’où elles viennent. Parce que c’est comme ça que marche le monde du travail

dans le milieu créatif. Enfin, mon dernier conseil serait de ne

pas attendre d’avoir un super niveau pour faire des projets qui les excitent, mais plutôt d’apprendre à faire avec leurs limites pour explorer des formules intelligentes et efficaces. C’est ça en fait, la vraie créativité...